lundi 29 juin 2009

Pop Frites

Distingués par la performance filmée qui les montrent se désappant en plein Times Square, Matt And Kim sortent un remarquable deuxième disque, Grand, qui rappelle par instants un combo oublié.

Photobucket

Bien avant le duo de Brooklyn, Shivika Asthana, Keith Geddell et Tony Goddess sortent le premier album éponyme des pApAs fritAs en 1995, qui dissimule sous une pochette austère des compositions vitaminées dont la richesse mélodique cache un principe actif qui ne cesse d'agir.

Les lalalala de la batteuse Shivika résonnent avec ceux de sa consoeure Kim. Les soli du divin Tony emballent les accords sous une couche délicate de sons aériens. En une trentaine de minutes, cette pop euphorique aux accents punky puise chez Jonathan Richman, Sly Stone ou Fleetwood Mac sa fulgurante évidence.

PAPAS FRITAS Holiday (Minty Fresh - 1995)

PAPAS FRITAS Lame To Be (Minty Fresh - 1995)

Une vidéo d'époque, crétine et jouissive, comme la musique, pour garder la frite :

1 commentaire:

  1. j'avais oublié qu'ils étaient aussi moches les papas fritas, z'ont vraiment des têtes de patate

    RépondreSupprimer